dimarts, 8 de juny de 2010

Appartements.


STUDIO.

Photographies.



































































Ci-dessus, des photos de Joan Porredon. (www.joanporredon.com)

Conditions de location.
Saison unique.
1 Nuit
60 €
Week-end (2 nuits)
115 €
Semaine (6 nuits)
270 €

Dépôt: 50 €


Comme acompte acceptée virements bancaires.
Nous ne acceptons pas les chèques ou cartes de crédit ou cartes de débit.


Appartement


Photographies.
































Ci-dessus, des photos de Joan Porredon. (www.joanporredon.com)

Conditions de location.

1 Nuit
90€
Week-end (2 nuits)
170 €
Nuit supplémentaire.
60 €
Semaine (6 nuits)
400 €
15 Journées
750€
1 Mois
1100€

Dépôt : 100 €


Comme acompte acceptée virements bancaires.
Nous ne acceptons pas les chèques ou cartes de crédit ou cartes de débit.

dilluns, 15 de desembre de 2008

Introduction




La Casa de Baix, "la maison d'en bas", est une maison de campagne située dans la ville de Cervera à peu près depuis 1700. Nous disons près de cette date parce qu'elle ne figure pas dans les Registres ; la date correspond à celle qui apparaît sur les linteaux des maisons du quartier. C'est une petite maison comme le sont les maisons du paysannat local; elle a la largeur d'une crugia (longueur de la poutre de bois).

La maison comprend quatre niveaux. Le rez-de-chaussée, où se trouvait l'ancienne étable, est actuellement la salle à vivre.

Au premier étage, il y a un appartement qui se compose d'un salon-salle à manger, une cuisine, une salle d'eau, une chambre double et une chambre simple, toutes deux pourvues d'armoires encastrées, et deux terrasses, l'une devant et l'autre sur la cour arrière. L' étage a environ 50 m2.

Le deuxième étage est un appartement similaire au premier. Avec les différences suivantes : il a un balcon qui donne sur la rue et une fenêtre sur la cour arrière et les chambres ont des plafonds avec solivage de bois apparent.

Le troisième étage est un studio à deux ambiances ; il dispose d'une cuisine américaine, une sale d'eau et une terrasse. Tous les plafonds sont en bois avec poutres apparentes. Il n'a pas d'armoire (remplacée par un valet de nuit, une commode et une penderie).

La rénovation et restauration du bâtiment a duré deux ans et dès le début nous avons voulu conserver le caractère d'une maison de campagne propre de la ville de Cervera, en essayant d'altérer au minimum sa structure, de préserver au maximum les éléments de construction et de suivre les critères écologiques les plus appropriés. De toutes les poutres de bois qu'il y a dans la maison, on en a seulement introduit cinq de nouvelles. Les vieilles ont été enlevées, assainies, restaurées et placées à nouveau. De même pour les sols. Anciennement, les sols de ces maisons étaient en plâtre et plus tard on les a recouvert de resilla (petit carreau de terre cuite utilisé dans la contrée) Partout où l'on a pu, on a conservé l'ancien sol et, pour le nouveau carrelage, on a utilisé le même matériau.

Les peintures sont écologiques et pour le scellé du carrelage, la charpente et la menuiserie, on s'est servi d' huiles naturelles. La boiserie a été réutilisée ou recyclée quand cela était possible. Le maçonnage de consolidation des murs a été laissé en brut et les renforts de fer à la vue, pour témoigner des interventions. Dans l'ancienne étable, ainsi que dans le salon-salle à manger du premier étage, on a laissé deux échantillons ouverts pour montrer le type d'oeuvre original, pisé, dans ce cas. Au deuxième étage, on a conservé les piliers de pierre qui soutenaient le toit, bien qu'ils n'accomplissent plus aucune fonction dans la structure, pour rendre évidente la technique originale (on construisait des piliers et ont remplissait les creux avec des cloisons). On a laissé aussi les trous et les formes d'anciennes interventions dans la maison: dans l'étable, la mangeoire, le grenier à foin et un petit reliquaire; en plus, on a trouvé un pressoir inachevé qui a été laissé ouvert pour permettre d'apprécier la taille qu'ils avaient. Au premier étage on a trouvé une petite niche et la forme d'un grand feu de terre qui a été conservé bien que divisé par une cloison qui n'a pas pu se déplacer. Une armoire de coin a aussi été conservée.

Dû aux dimensions de la maison et à son style de construction, l'installation d'un ascenseur n'a pas été possible, par conséquent on accède aux étages au moyen d'un escalier dont on a conservé quelques volées primitives ; le reste a été bâti selon la technique originale.

La maison dispose de chauffage au gaz. Les cuisines sont équipées avec les outils les plus usuels pour cuisiner, plaques électriques et réfrigérateur. Pour des raisons d'économie d'eau, les salles de bains disposent d'une douche avec paravent mais n'ont PAS de baignoire.

"La casa de Baix", une proposition pour voyageurs.

"La Casa de Baix" est née comme à un projet parallèle à La Cerverina d'Art, la galerie d'art du Carrer Major de Cervera qui depuis plus de dix ans présente et offre de petites propositions artistiques aux cerverins et aux visiteurs de cette ville médiévale au beau milieu de la Catalogne, dans la contrée de La Segarra.

La Cerverina d'Art a accueillit des oeuvres de très divers artistes, tous ont visité Cervera et se sont intéressés à l'histoire, à l'architecture, au paysage, à l'odeur et aux couleurs de cette terre de la Segarra. Les visites et les opinions de ces visionnaires de l'intérieur de soi nous ont fait comprendre que, de la même manière que nous accueillons l'oeuvre, nous pouvons aussi offrir un logement aux auteurs, aussi bien qu'à tout le monde qui s'intéressera à cette ville, ses pierres et ses ombres regorgeantes d'histoire.

Ainsi surgit la proposition de La Casa de Baix. Nous offrons le meilleur de nous au voyageur qui s'arrête à la ville de Cervera avec l'intention d'en savoir plus, de voir plus. Parce qu'à Cervera il y a beaucoup de secrets à découvrir: La Ruelle des Sorcières, les vues de l'ancien cimetière, les ombres affilées comme des aiguilles de La Farinera, les églises timides qui se cachent derrière les coins, l'empreinte du Diable à Santa Maria, parmi d'autres. Cervera, en plus, est placée en plein milieu de la Route des Châteaux de La Segarra (http://www.turismesegarra.com/castells.asp), qui comprend plusieurs localités comme Les Pallargues, Florejacs, Montcortès, L'Aranyó, Castellmeià, Concabella ou la médina arabe de Montfalcó Murallat.

La Segarra est une terre de châteaux; c'était un territoire frontalier quand le monde chrétien a commencé la "Reconquête" des territoires qu'une administration d'origine arabe occupait. Pour cette raison on y trouve autant de villages et de petites villes avec des tours de guet et des fortifications. La contrée conserve cette structure médiévale et depuis La Casa d’abaix nous avons voulu maintenir ce modèle. De cette manière, avec cette philosophie apprise, nous avons réalisé la rénovation de la maison dans l'idée de préserver l'esprit et la structure du bâtiment, tout en étant responsables par rapport à l'écologie en privilégiant l' emploi de matériaux respectueux de l'environnement, matériaux de récupération ou d'usage local. Un pari très nécessaire par les temps qui courent.